L'influence de la mafia sur l'économie mondiale

Aujourd'hui les organisations mafieuses sont réparties un peu partout dans le monde. Nous allons faire un "tour d'horizon" de quelques pays et de l'influence de la Mafia sur ceux là... A la fondation du royaume d'Italie, les Gabelloti représentent le groupe le plus puissant lorsqu'ils entrent au sein de la Mafia. Dès lors, les objectifs changent et se tournent vers le banditisme. Au XXème siècle, Don Vito Cascio Ferro (puissant parrain de la mafia sicilienne, la Cosa Nostra) dirige la mafia. L'organisation est si puissante qu'elle devient un Etat dans l'Etat crainte par le gouvernement officiel. Depuis la mafia sicilienne s'est diversifiée. En effet dans les années 80 l’argent de la drogue lui était monté à la tête. Le chef de la « famille » de Corleone, Salvatore «Toto » Riina, avait imposé son pouvoir sur la Sicile à l’issue d’une guerre de clans. Il assassinait ceux qui s’opposaient à lui, comme les juges Falcone et Borsellino en 1992. Le nouveau "capo dei capei" (chef des chefs) recentre sur ses activités traditionnels en Sicile (racket, fraude aux subventions européennes, contrôle des marchés publics…). Partons maintenant en Chine...La mafia y est partout. Elle surveille, contrôle, protège mais elle se fait invisible. La mafia chinoise suscite curiosité et crainte. Il est difficile de récolter des renseignements sur la mafia chinoise. Cependant la Chine est un paradis pour les organisations criminelles, dont les fameuse « triades » ( qui forment aujourd’hui une mafia puissante). L’ouverture récente de la Chine sur le monde a facilité leur retour et l’exportation de la criminalité chinoise dans celui ci. les chinois sont actifs en Italie pour l’immigration clandestine, en Autriche dans la prostitution, en Allemagne et aux Pays-Bas dans la contrebande, notamment de cigarettes, et en République tchèque dans le trafic d’armes. Les triades sont également dans le rachat de commerces sous la contrainte. La mafia est partout présente. Elle se fait invisible aux yeux des étrangers et ne s’intéressent pas eux. A moins que ces derniers rentrent dans le business de la nuit. (drogue prostitution etc. ) En Russie les mafias blanchissent l’argent détourné grâce à leurs complicités avec le pouvoir d’Etat. La mafia russe brasse des milliards de dollars et les blanchit grâce à leurs compagnies offshore mais aussi grâce aux banques nombreuses qu'ils possèdent. Les ramifications de la mafia russe sont nombreuses et étendues jusqu'au plus haut sommet de l'état... Les mafias russes tireraient aussi chaque année des mil­liards de dollars du trafic de stupéfiants, marché qu'ils ont pénétré en force aux États-Unis notamment (trafics d'héroïne et de cocaïne.) La Russie est devenue un consommateur colossal des drogues. Le trafic d'armes constitue une source importante de revenus. L'effondrement du système soviétique et l'absence de contrôle qui s'en est suivi dans bien des domaines ressortissant de la compétence de l'État ont donné la possibilité à des militai­res de vendre leurs équipements. Le marché a connu de la sorte une affluence de matériel militaire ( spatial et nucléaire) qui a été racheté par les mafieux russes qui auraient le quasi monopole des trafics de matériel issus des stocks de l'ancienne Armée rouge. Le fonctionnement de la Mafia russe est comparable à la légendaire Mafia italienne dont elle s'inspire beaucoup avec des confrontations internes, des règlements de compte et des meurtres qui sont souvent d'une grande violence. La Mafia Russe est réputée pour avoir l'habitude de pratiquer des actions brutales et de commanditer des exécutions à l'encontre des traîtres et de ceux qui se sont retournés contre eux. Régulièrement, elle n'hésite pas à tuer l'individu qui a "vendu la mèche" mais également à faire massacrer sa famille. De même, elle élimine les concurrents trop gênants. Observons maintenant les mafias albanaises qui règnent sur la prostitution en Europe. Leurs affaires sont facilités car l’État est rongé par la corruption. On connaît mal en revanche la mafia albanaise, telle qu'elle opère dans ses fiefs d'Albanie, de Macédoine et du Kosovo, partout en Europe et même en Amérique du nord. La drogue, la contrebande, l'émigration illégale, la traite des femmes sont le répertoire de ses activités criminelles.La mafia albanaise , crainte pour sa férocité, ses vengeances implacables, va même jusqu'à inspirer un grand respect aux puissantes familles mafieuses de Sicile. La loi du silence est inviolable. Les Albanais ont quatre atouts dans leur manche : comme toute mafia florissante, ils bénéficient d'un lieu sûr dans leur patrie ; leur pays se situe au carrefour des plus importantes voies du trafic de drogue ; leurs contacts avec l'Armée de Libération du Kosovo leur ont permis de se fournir en armes et, enfin, ils sont résolus à employer une violence extrême. Du côté de son influence économique, la Mafia Albanaise contrôle plus de 70 % du marché de l'héroïne en Suisse, en Autriche, en Allemagne et dans les pays scandinaves, des milliers de prostituées travaillent dans des conditions horribles, de l'Italie à la Suède. En fait, la Mafia Albanaise sévit dans six principaux secteurs d'activités : la drogue (principalement l'héroïne, dont l'acheminement passe par la « route des Balkans », à partir de la Turquie) ; la contrebande, (principalement le trafic de cigarettes); la prostitution (les mineures sont enlevées dans les camps de réfugiés kossovars par leur compatriotes, en Albanie ou bien récupérées de force une fois acheminées clandestinement en Europe de l'Ouest), le trafic d'armes ; le racket ; Et enfin, l'acheminement d'immigrants vers l'Union européenne.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×